洋县| 鄂温克族自治旗| 台中县| 永宁| 盱眙| 聊城| 临海| 江津| 孝义| 渠县| 江川| 墨玉| 科尔沁右翼前旗| 神农架林区| 宜良| 阿克陶| 新洲| 富阳| 廉江| 盘山| 社旗| 瑞昌| 禹州| 秦安| 青县| 浚县| 当涂| 凯里| 山海关| 威海| 河北| 郑州| 台前| 武夷山| 太仓| 巴东| 临清| 白水| 扎鲁特旗| 上饶市| 安吉| 丹徒| 六盘水| 乌尔禾| 浠水| 聂拉木| 石狮| 萍乡| 奉新| 陈仓| 德化| 江陵| 阳谷| 大丰| 塔城| 昌江| 平凉| 孙吴| 如东| 邵阳市| 舞钢| 绍兴市| 庄河| 马尔康| 新平| 三亚| 红河| 绩溪| 西乡| 扎兰屯| 马尔康| 沙湾| 蚌埠| 洞口| 囊谦| 安龙| 井陉| 上甘岭| 甘泉| 金坛| 勐腊| 西林| 夷陵| 海沧| 隆昌| 蓟县| 保康| 高碑店| 错那| 陆河| 大姚| 任丘| 富川| 平泉| 左贡| 疏勒| 垦利| 万荣| 潢川| 新沂| 鹤庆| 合浦| 孟州| 团风| 左贡| 海城| 福建| 克拉玛依| 浦城| 茌平| 梧州| 井陉| 滕州| 凤阳| 酉阳| 佛冈| 遂川| 崇义| 彭泽| 新蔡| 博罗| 合水| 怀化| 吕梁| 陈仓| 平远| 渠县| 乌恰| 沙坪坝| 伊吾| 徽州| 浑源| 合川| 恩平| 延寿| 鹿邑| 波密| 日照| 苍山| 吐鲁番| 红古| 乐东| 濮阳| 寻甸| 汉寿| 江苏| 浏阳| 隆德| 木里| 康保| 铁力| 胶南| 齐齐哈尔| 绥棱| 平罗| 广州| 绥德| 陆川| 兖州| 沙县| 霍邱| 双鸭山| 会同| 温泉| 漳浦| 淇县| 平谷| 安吉| 海阳| 马祖| 潍坊| 新源| 大洼| 肥乡| 田阳| 奈曼旗| 温江| 遂昌| 久治| 海阳| 东阿| 宜秀| 灵丘| 邯郸| 沈阳| 赤水| 克拉玛依| 光泽| 民丰| 黔西| 武陟| 本溪市| 靖州| 南乐| 巴中| 汉口| 剑阁| 丹寨| 金山| 崇义| 武昌| 武宁| 新兴| 乌拉特中旗| 调兵山| 桃园| 乃东| 乐清| 孟村| 德保| 炉霍| 桑植| 新民| 高陵| 乌伊岭| 阿巴嘎旗| 塔城| 五河| 庆元| 高雄市| 江宁| 拉萨| 蓬溪| 鄯善| 兰考| 横山| 乌兰| 岢岚| 阎良| 南澳| 浠水| 科尔沁左翼中旗| 清河门| 洋县| 鄂伦春自治旗| 舒城| 八宿| 亚东| 紫金| 峨边| 革吉| 永修| 海口| 酒泉| 长治县| 都兰| 云林| 临安| 红河| 镇沅| 彭水| 伊金霍洛旗| 苏尼特左旗| 邵阳县| 平江| 亚东| 灌南| 滕州| 白朗| 带岭| 赣州| 昌宁| 北流| 庆阳|

海南景区景点门票不涨价 涨价要先审核“成本”

2019-10-14 16:49 来源:漳州新闻网

  海南景区景点门票不涨价 涨价要先审核“成本”

  该负责人提示乘客如何辨别假火车票。著名经济学家宋清辉表示,由于监管政策的缺失,用户参与的门槛极低,IFO本身就可能涉嫌非法发售代币票券、非法发行证券以及非法集资、金融诈骗等,通过IFO诞生的众多新的虚拟货币几乎没有太大的价值,这里面可能存在忽悠与欺诈,投资者需要引起足够重视。

大兴西红门网点凭借日常扎实的应急演练功底,在十九大前夕成功防范一起突发抢劫网点事件。面对国内健康产业巨大的发展空间,各地也作了战略性规划。

  300件参评案例,涵盖了公共巨灾险、信用险、政策农房保险、扶贫险、责任险、重大疾病险、意外伤害险、大病医疗等险种。中国网络购物额占社会零售总额的比重已经超过15%(美国为8%),2009年以来年化增长率高达50%左右(美国为15%左右)。

  □郑伟彬(互联网从业者)同时,原来持有比特币的人可按1:1的比例免费获得BCH。

还有尽快推进利率市场改革到位的问题,避免一手管制银行存款利率、一手放开货币市场利率利率双轨制,并导致货币市场基金规模无限膨胀,占用过多金融资源,而相应挤压资本市场可用资金。

  据北京稻香村相关负责人介绍,今年其元宵粉制作依旧保持传统的石磨工艺,摇出的元宵黏度高,颗颗馅料饱满,有茸头。

  此外,对于火车票抢票本身,其实也有窍门可寻。市价监局相关负责人介绍,此次价格检查整体比较规范,但也存在一些明码标价不规范及误导消费者的标价行为。

  杂豆脂肪含量低,与谷类食物搭配食用,可通过植物蛋白质互补作用,提高谷类营养价值。

  但人工智能真正令人恐惧的,在于其不确定性。创新不是孤立的变量。

  刘强东表示,身为一名全国政协委员,更应该以实际行动参政议政。

  另外,除银行端的严监管外,对第三方支付机构的清理整顿也一直在进行中。

  现在已具备一些转向高质量发展阶段的有利条件。在医保全新大药房,几十种化痰止咳、润肺平喘的OTC药品占据了两个巨大的落地式玻璃药柜。

  

  海南景区景点门票不涨价 涨价要先审核“成本”

 
责编:
french.xinhuanet.com
 

Premier vol réussi pour l'avion chinois C919

                 French.xinhuanet.com | Publié le 2019-10-14 à 19:06
银行贷款部分则都是按网签价来贷。

CHINA-SHANGHAI-C919-MAIDEN FLIGHT (CN)

(Xinhua/Ding Ting)

BEIJING, 5 mai (Xinhua) -- Le premier moyen-courrier chinois, le C919, s'est envolé pour la première fois vendredi à Shanghai, marquant une importante réussite pour les capacités d'innovation de la Chine, ainsi que pour ses hautes technologies dans l'industrie de l'aviation et de l'aérospatiale.

L'avion de ligne bimoteur a décollé de l'aéroport international de Pudong à environ 14h00 (7h00 GMT), avec cinq membres d'équipage à bord, mais sans passagers. Ce vol marque l'entrée de l'important concurrent chinois dans le marché mondial de l'aviation.

DES EFFORTS DANS L'AVIATION

En seulement dix jours, la Chine a présenté avec succès son premier porte-avions et moyen-courrier, prouvant ainsi sa détermination pour mettre en oeuvre le plan "Fait en Chine 2025", visant à transformer la Chine, la faisant passer de géant industriel à puissance industrielle mondiale.

Douglas Royce, expert dans une compagnie de recherche aérospatiale, a expliqué à Xinhua que "le gouvernement chinois veut devenir indépendant et auto-suffisant dans tous les aspects liés à l'aviation, c'est donc autant un projet national qu'un projet commercial".

En 2007, le plan pour la construction d'un moyen-courrier a été approuvé par le Conseil d'Etat, et en novembre 2015, le premier C919 était prêt.

Le "C" de C919, fait référence à la Chine et à l'avionneur COMAC (Commercial Aircraft Corporation of China), le premier 9 symbolise "toujours" dans la culture chinoise, et le 19 représente les 190 sièges disponibles dans l'avion.

Avec une capacité standard de 4,075 kilomètres, cet avion est comparable à l'Airbus 320 et à l'avion de nouvelle génération Boeing 737.

Selon M. Royce, "le gouvernement chinois est engagé dans une démarche à long terme visant à rattraper l'Europe, les Etats-Unis et la Russie en matière d'aviation commerciale. Ceci n'est qu'une étape dans ce sens".

Michel Merluzeau, directeur d'AirInsightResearch, un groupe de conseil et d'analyse de marché dans le secteur aérospatial et de la défense, basé à Seattle, a confié à Xinhua être impressionné par le r?le du gouvernement chinois et de la COMAC, dans l'accélération et la mise en oeuvre des programmes d'innovation.

ACCES AU MARCHE INTERNATIONAL

23 clients étrangers et chinois, notamment la compagnie nationale de transport aérien Air China, et la compagnie de location GE Capital Aviation Service, ont déjà commandé 570 avions, selon la COMAC.

Dans les années 2030, la COMAC sera devenue un important partenaire pour la cha?ne mondiale d'approvisionnement dans le secteur aérospatial, grace à la croissance de la cha?ne d'approvisionnement en Chine et chez ses partenaires, mais également à l'importance accrue du marché, prévoit M. Merluzeau.

S'agissant de concurrencer Airbus et Boeing, il faudra être patient, a expliqué M. Royce : "Au moins dans les premières années de service, la demande va se concentrer sur le marché chinois et quelques marchés satellites", les deux leaders mondiaux, et plus grands rivaux de l'avionneur chinois, s'étant livré une féroce concurrence depuis des décennies.

Selon M. Merluzeau, la certification occidentale de l'avion chinois sera le plus grand défi pour l'avionneur. En effet, l'obtention d'une certification de l'Agence européenne de la sécurité aérienne et de l'Agence fédérale de l'aviation des Etats-Unis, serait une grande victoire pour le programme d'aviation, cette validation étant plus reconnue que la certification chinoise.

"S'ils l'obtiennent, je pense que le marché accessible au C919 sera grandement élargi", a ajouté l'expert.

M. Royce est persuadé que la COMAC deviendra l'un des principaux acteurs du secteur sur le long terme : "Ce n'est pas quelque chose qui arrivera dans la prochaine décennie, mais c'est plut?t un long processus qui nécessitera le soutien continu du gouvernement chinois."

   1 2 3 4 5 6 7 8 9 10    >>|

 
Vous avez une question, une remarque, des suggestions ? Contactez notre équipe de rédaction par email à xinhuanet_french@news.cn
分享
A la découverte de l'intérieure du C919 en photos
A la découverte de l'intérieure du C919 en photos
Deux pandas géants seront envoyés à Copenhague
Deux pandas géants seront envoyés à Copenhague
Visiteurs à dos de chameau dans les montagnes de sable de Mingsha au Gansu
Visiteurs à dos de chameau dans les montagnes de sable de Mingsha au Gansu
Vêtements traditionnels en Chine
Vêtements traditionnels en Chine
Des sculptures miniatures à Taipei
Des sculptures miniatures à Taipei
Nouvelles photos de Wang Ou
Nouvelles photos de Wang Ou
Vues aériennes d'un bourg dans l'est de la Chine
Vues aériennes d'un bourg dans l'est de la Chine
Wang Luodan pose pour un magazine
Wang Luodan pose pour un magazine
Retour en haut de la page

Premier vol réussi pour l'avion chinois C919

French.xinhuanet.com | Publié le 2019-10-14 à 19:06

CHINA-SHANGHAI-C919-MAIDEN FLIGHT (CN)

(Xinhua/Ding Ting)

BEIJING, 5 mai (Xinhua) -- Le premier moyen-courrier chinois, le C919, s'est envolé pour la première fois vendredi à Shanghai, marquant une importante réussite pour les capacités d'innovation de la Chine, ainsi que pour ses hautes technologies dans l'industrie de l'aviation et de l'aérospatiale.

L'avion de ligne bimoteur a décollé de l'aéroport international de Pudong à environ 14h00 (7h00 GMT), avec cinq membres d'équipage à bord, mais sans passagers. Ce vol marque l'entrée de l'important concurrent chinois dans le marché mondial de l'aviation.

DES EFFORTS DANS L'AVIATION

En seulement dix jours, la Chine a présenté avec succès son premier porte-avions et moyen-courrier, prouvant ainsi sa détermination pour mettre en oeuvre le plan "Fait en Chine 2025", visant à transformer la Chine, la faisant passer de géant industriel à puissance industrielle mondiale.

Douglas Royce, expert dans une compagnie de recherche aérospatiale, a expliqué à Xinhua que "le gouvernement chinois veut devenir indépendant et auto-suffisant dans tous les aspects liés à l'aviation, c'est donc autant un projet national qu'un projet commercial".

En 2007, le plan pour la construction d'un moyen-courrier a été approuvé par le Conseil d'Etat, et en novembre 2015, le premier C919 était prêt.

Le "C" de C919, fait référence à la Chine et à l'avionneur COMAC (Commercial Aircraft Corporation of China), le premier 9 symbolise "toujours" dans la culture chinoise, et le 19 représente les 190 sièges disponibles dans l'avion.

Avec une capacité standard de 4,075 kilomètres, cet avion est comparable à l'Airbus 320 et à l'avion de nouvelle génération Boeing 737.

Selon M. Royce, "le gouvernement chinois est engagé dans une démarche à long terme visant à rattraper l'Europe, les Etats-Unis et la Russie en matière d'aviation commerciale. Ceci n'est qu'une étape dans ce sens".

Michel Merluzeau, directeur d'AirInsightResearch, un groupe de conseil et d'analyse de marché dans le secteur aérospatial et de la défense, basé à Seattle, a confié à Xinhua être impressionné par le r?le du gouvernement chinois et de la COMAC, dans l'accélération et la mise en oeuvre des programmes d'innovation.

ACCES AU MARCHE INTERNATIONAL

23 clients étrangers et chinois, notamment la compagnie nationale de transport aérien Air China, et la compagnie de location GE Capital Aviation Service, ont déjà commandé 570 avions, selon la COMAC.

Dans les années 2030, la COMAC sera devenue un important partenaire pour la cha?ne mondiale d'approvisionnement dans le secteur aérospatial, grace à la croissance de la cha?ne d'approvisionnement en Chine et chez ses partenaires, mais également à l'importance accrue du marché, prévoit M. Merluzeau.

S'agissant de concurrencer Airbus et Boeing, il faudra être patient, a expliqué M. Royce : "Au moins dans les premières années de service, la demande va se concentrer sur le marché chinois et quelques marchés satellites", les deux leaders mondiaux, et plus grands rivaux de l'avionneur chinois, s'étant livré une féroce concurrence depuis des décennies.

Selon M. Merluzeau, la certification occidentale de l'avion chinois sera le plus grand défi pour l'avionneur. En effet, l'obtention d'une certification de l'Agence européenne de la sécurité aérienne et de l'Agence fédérale de l'aviation des Etats-Unis, serait une grande victoire pour le programme d'aviation, cette validation étant plus reconnue que la certification chinoise.

"S'ils l'obtiennent, je pense que le marché accessible au C919 sera grandement élargi", a ajouté l'expert.

M. Royce est persuadé que la COMAC deviendra l'un des principaux acteurs du secteur sur le long terme : "Ce n'est pas quelque chose qui arrivera dans la prochaine décennie, mais c'est plut?t un long processus qui nécessitera le soutien continu du gouvernement chinois."

   1 2 3 4 5 6 7 8 9 10    >>|

010020070770000000000000011100001362602191